Skip to content
cbd épicerie tabac

Le CBD est-il autorisé dans les épiceries et les tabacs ?

Le CBD et la loi française : une histoire trouble

Le CBD, aussi appelé l’or vert ou le pétrole vert en raison de ses vertus médicinales et de ses nombreux effets sur le métabolisme des mammifères fait depuis son identification dans les années 1960 l’objet de nombreuses controverses. En cause ? Son appartenance à la plante de cannabis, réputée avant tout pour ses effets psychoactifs. C’est pourtant une erreur de réduire la plante de cannabis à un seul de ses composants quand elle en comporte des centaines, malheureusement, c’est bien cette petite molécule de tétrahydrocannabinol à laquelle on pense lorsque l’on pense au cannabis.

Le CBD est apprécié depuis des millénaires, et la plante de cannabis se consommait déjà en infusion dans la Chine antique. À cette époque, soit il y a plus de 4 000 ans, on ne savait pas ce qui provoquait quoi lorsque l’on buvait ce thé médicinal, seuls les résultats étaient sans appel : on était soulagé de l’arthrose, des douleurs musculaires ou encore de la goutte… Il aura fallu que le moyen-âge et les temps moderne et leur rejet de tout ce qu’on ne peut pas totalement expliquer passe par là pour voir le cannabis relégué au rang de plante obscure et suspicieuse. Il n’était pas bon d’utiliser des plantes psychotropes dans une société qui suspectait de la sorcellerie à la moindre sortie des rangs.

À la fin du XIXe siècle, enfin, des scientifiques ont commencé à reconnaître des vertus très concrètes à la plante de cannabis même si les moyens techniques de l’époque ne permettaient pas que l’on puisse la disséquer afin d’en extraire les différents composants. La plante de cannabis avait des effets médicinaux très évidents, qui soulageaient de nombreuses personnes, et ce, quel que soit leur attrait initial pour les substances psychoactives, mais elle restait surtout un puissant psychothrope avant tout consommé sous le manteau pour ses effets récréatifs.

En 1964, les chercheurs isolent enfin le CBD et découvrent par la même occasion la molécule que l’on pense responsable des effets médicinaux du cannabis. Les recherches sur la question continuent et il est fort probable que d’autres composants de la plante aient des bienfaits significatifs sur le corps humain, même le THC pourtant méprisé par la science semblerait aujourd’hui vouloir nous révéler des propriétés bien-être qui vont bien au-delà de la simple défonce. Quoi qu’il en soit, les effets du CBD sont bien prouvés et les études sont concluantes : le cannabidiol joue un rôle régulateur complexe au sein de notre organisme, en résulte une action bénéfique sur de nombreux maux.

Le CBD est-il légal en France ?

La première question est de savoir si le CBD est légal en France. Et cette question même peut trouver plusieurs réponses toutes très différentes les unes des autres. Il faut d’abord faire la différence entre dépénalisation et légalisation :

la dépénalisation signifie que théoriquement le cannabis n’est pas légal mais qu’en deçà d’une certaine quantité, les utilisateurs ne sont pas inquiétés. Dans les faits, cela signifie que le cannabis peut être vendu librement par des établissements spécialisés comme les Coffee shops que l’on trouve aux Pays-Bas. La vente ne s’adresse qu’aux particuliers, et est encadrée de règles strictes. La dépénalisation a comme objectif de laisser les gens consommer du cannabis dans un cadre privé mais d’interdire la vente en gros et de réguler le traffic.

La légalisation signifie que la culture et la vente du cannabis sont totalement autorisées et que chacun a le droit de posséder autant de cannabis (sous forme de plants, ou de produit fini) qu’il le désire. Chacun a également le droit d’en faire commerce.

Malgré une opinion publique assez favorable à la dépénalisation voir à la légalisation du cannabis, la France continue de se montrer frileuse en la matière. Le cannabis est encore purement et simplement associé au THC. Or, on sait depuis les années 1960 que le CBD et le THC sont deux molécules bien différentes. Bien que la plante et le THC soient formellement interdits, la loi ne dit rien sur les autres cannabinoïdes du moment qu’ils sont correctement isolés.

On ne peut pas consommer de cannabis et les produits dérivés de THC sont interdits. Le CBD n’est jamais cité, et isolé, il ne fait plus parti du cannabis ni même ne contient de THC. Il est donc légal en France.

Peut-on vendre du cannabis dans les tabacs et les épiceries ?

Bien que le CBD ne soit pas interdit, on ne le trouve pas encore dans les tabacs et les épiceries. Les gérants sont refroidis face à cette mauvaise publicité injuste dont souffre le CBD et par l’opacité des règlements qui jusqu’à il n’y a pas longtemps semblaient interdire la molécule un jour pour l’autoriser le lendemain.

Il faut donc savoir que dorénavant les produits à base de CBD sont autorisés tant qu’ils ne contiennent pas plus de 0,02 % de THC (malgré l’extraction à froid très efficace, on ne peut pas obtenir de CBD à 0,00 % de THC et la loi ne l’exige pas.) et qu’ils se présentent sous forme d’huile, ou de gellule.

Le cannabis, même s’il s’agit d’une espèce qui ne contient pas de THC (de nombreuses espèces ne contenant que du CBD sont dorénavant disponibles.) est toujours interdit, que ce soit sous forme d’herbe, de bourgeon, de résine, d’huile ou de concentré.

La vente de CBD e-liquide est par ailleurs autorisée, il semblerait que pourtant les commerces de proximité n’aient pas jugé bon de miser sur ce produit qui semblait peut-être à l’époque, à tort, trop gadget et pas assez sérieux.

Le CBD e-liquide a donc été commercialisé dans les magasins de e-liquide, ratant ainsi une grosse partie de sa cible, puisque les magasins de e-liquide ne s’adressent qu’aux anciens fumeurs de tabac souhaitant adopter une alternative plus saine.

Il n’y a pas besoin d’être un ancien fumeur pour apprécier de vapoter le CBD, et ce produit aurait tout eu à faire dans les magasins de tabac, où la vente de ce types de produits demeure pourtant marginale voire inexistante.

Quel est l’intérêt de voir le CBD commercialisé en tabac et en épicerie ?

Dans de nombreux pays d’Europe, comme l’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, on a fait le choix de la vente libre de CBD partout et cela ne pose aucun souci. Rappelons que l’Allemagne n’autorise pas la consommation de cannabis récréatif, il n’y a donc pas de lien entre les deux types de consommation. Notre voisin germanique a simplement fait le choix du pragmatisme en constatant les bienfaits d’une molécule qui permet de soulager naturellement de nombreux maux, et ce, sans effets secondaires.

Au même titre que de nombreux autres compléments alimentaires, le CBD a trouvé sa place sur les étalages des commerces allemands. De nombreuses sociétés implantées dans d’autres pays se fournissent d’ailleurs en Allemagne ou en Suisse (où le THC à fins récréatives n’est pas non plus légal) pour obtenir un THC des plus purs.

La différence entre la France et l’Allemagne réside peut-être dans l’amour de notre voisin pour toutes les alternatives naturelles aux médicaments. D’ailleurs nos plus grandes marques de cosmétique au Chanvre sont Allemandes.

Il existerait pourtant de nombreux avantages à la commercialisation du CBD en tabac et en épicerie.

Promouvoir le CBD

Encore aujourd’hui, lorsque l’on parle de CBD la plupart des gens ne savent pas de quoi il s’agit, pire ils confondent quasi systématiquement avec le THC. Proposer le CBD simplement en vente libre dans les épiceries, contribuerait à sa démystification. Il serait donc également primordial que les vendeurs soient formés à parler de ses effets. On voit encore trop de professionnels tout mélanger et parler du CBD comme d’un cannabis légal. Non. Le cannabis, c’est la plante, le CBD n’est qu’une molécule isolée. Si ses pouvoirs sont énormes, il n’a aucun effet récréatif. De plus, la plante à fumer est encore interdite en France. Psychotrope ou non.

Pouvoir se procurer du CBD facilement

Le CBD est reconnu de tous et depuis des années pour ses propriétés hors du commun. Relaxant, anti inflammatoire, effet sur les maladies chroniques, sur les troubles digestifs, sur les troubles du sommeil, aide à la concentration… Ce cannabinoïde que l’on appelle l’or vert est conseillé dans tellement de pathologies et de cas différents (même si nous vous recommandons de toujours consulter un médecin diplômé en cas de symptômes inquiétants) qu’il est dommage qu’on ne puisse pas le trouver au même titre que d’autres compléments alimentaires.

Il ne provoque aucun effet d’accoutumance et n’a aucun effet secondaire si vous optez pour une marque comme la nôtre qui propose des extraits de CBD mélangés à des huiles bio totalement neutres.

Savoir quel produit on achète

Nous avons choisi de produire notre CBD en Suisse et de le soumettre régulièrement à des tests pour nous assurer sa conformité aux normes sanitaires en vigueur afin de vous garantir la meilleure qualité de produits. Malheureusement, tout les CBD ne sont pas produits dans un tel cadre. Or un CBD mal extrait ou mélangé à des huiles de mélange de mauvaise qualité peut présenter des résidus voir des restants de THC qui pourraient bien vous causer des effets secondaires dérangeants.

Le vendre dans les commerces de proximité permettrait donc de savoir d’où vient le produit que l’on achète et d’en connaître les caractéristiques, en toute transparence !

SUIVEZ-NOUS !

NOS MEILLEURES VENTES